Lifestyle Mode

We should all be féminist + look

Hello mes girls! Comment allez-vous? Je vous retrouve aujourd’hui concernant un sujet qui me tient à cœur et qui nous concerne toutes : le féminisme.

Avant de commencer cet article, je vous invite à lire mon  article sur les droits de la femme, qui résume les débuts du féminisme et les droits de la femme actuellement, en France comme ailleurs.

J’ai pensé qu’il serait plus judicieux de vous proposer le look en amont, afin de vous amener plus aisément à lire cet article (qui sera très, très long ^^)

 

ma tenue

Ce printemps-été 2017, les marques ne se sont pas privées de nous envoyer du lourd niveau streetwear et t-shirts à inscriptions et à logos. Dior ainsi que plusieurs marques ont profité de ce phénomène afin de démontrer leur féminisme envers les femmes. J’ai donc tout simplement craqué sur ce t-shirt, à l’inscription claire et concise ‘Everybody should be féminist‘. Avec celui-ci, afin de rappeler qu’en tant que femmes, nous pouvons nous vêtir comme des hommes, j’ai choisi de porter un pantalon chino. Afin de mélanger le style masculin féminin, j’ai rajouté un collier ainsi que des mules à grosses perles.

 

 

Photographies : Sophie Nilles

Contact par mail : sophie.nilles@gmail.com

Site web : Sostudio

T-shirt (taille L) – STRADIVARIUS

Pantalon chino (taille S) – PULL&BEAR

Mules (taille 40 – attention ça taille petit) – SHEIN

Collier (je suis choquée du prix! 7.99€ !)- PULL&BEAR

 

 

qu’est-ce que le féminisme?

 

 

être Féministe concrètement, c’est quoi?

 

De mon point de vue, être féministe relève plutôt d’une certaine manière de penser, qui est malheureusement devenue une espèce de rébellion au fil du temps.

Par féminisme, j’entends lutter pour l’égalité des droits, de traitement ainsi que le fait de ne plus être rabaissée, victimisée, de pouvoir faire ses propres choix en fonction de ses aptitudes, ses désirs et non de son sexe.

Par féminisme j’exige, le droit au respect. Celui de ne pas avoir à subir des réflexions en fonction de notre manière de nous habiller (qu’elle soit courte ou longue – je vais en débattre juste après), ou sur ses compétences professionnelles et ses aptitudes.

Par féminisme, je voudrais également détenir le droit de gagner le même salaire à compétences égales, le droit aux mêmes chances de carrière, d’avancement et de traitement dans la société actuelle, alors oui, je me revendique féministe.

 

ce que pensent les gens du féminisme

Beaucoup pensent que le féminisme est une sorte de règne de la femme dans la société actuelle. Un règne dans lequel les femmes se laisseraient pousser les poils, seraient pour la plupart lesbiennes, s’habilleraient en sac poubelle et parleraient comme des camionneurs, diaboliseraient les hommes et domineraient le monde sans mâles. Non, non je dis simplement non. Mais après tout, ce n’est que mon point de vue, et peut-être que certaines féministes ont la peau plus dure que moi et croient en cette vaste fumisterie.

.

 

la destruction des genres dès l’enfance

 

En effet, dès lors de notre enfance, et c’est d’ailleurs à l’école et même à la  maison que se fabrique les inégalités entre filles et garçons, on nous apprend que les voitures et le bleu sont pour les garçons et que les poupées et le rose sont pour les filles. Pourquoi les petites filles ne pourraient-elles pas courir, sauter, escalader, jouer aux voitures, tout comme nos petits garçons? D’où nous est venu cette fâcheuse manière de penser? Est-elle naturelle et génétique ou au contraire, est-ce réellement une théorie des genres?

Cette question en a tellement traumatisé certains, qu’on a fini par vouloir enseigner cette théorie spéciale que l’on appelle la théorie du genre à l’école, et ce, dès la maternelle.

 

 

Qu’est-ce que la théorie du genre?

Selon le Huffington Post :

« La théorie du genre est une pratique qui vise à détruire le modèle traditionnel (hétérosexuel) de la famille et encourager l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualité. »

C’est à ce moment précis, à savoir dès la maternelle, que nos enfants apprennent l’importance de leur rôle dans la société et plus précisément l’appartenance à leur genre respectif : masculin ou féminin. Et c’est finalement à cause de ces rôles de genres qu’apparemment nous finirions inconsciemment par créer des inégalités entre hommes et femmes.

Le problème de la théorie du genre reste en effet la science et les gênes. Je l’ai dit plus haut, la théorie du genre consiste à dénaturaliser certains rôles que nous pourrions avoir en tant qu’homme et en tant que femme. Si bien que des études montrent qu’en fonction de ces genres prédéfinis dès l’enfance, nos enfants sont conditionnés à penser que les filles seraient moins fortes en maths que les garçons.

Petit aparté : je voudrais également soulever cette petite coïncidence avec la théorie des genres et notamment du machisme même dans notre vocabulaire. En France, comme ailleurs, dans la grammaire, lorsque l’on ajoute le féminin et le masculin, on arrive au masculin qui l’emporte.

 

 

10 erreurs à éviter lorsque l’on est une femme

  1. Penser que ton bien être (personnel, social, économique, culturel) dépend de ton mari ou de ton conjoint.
  2. Croire que l’instruction est une perte de temps.
  3. Te taire dans la plupart des situations, et laisser l’homme décider.
  4. Oublier que l’on est un être à part entière, complétement capable, maître de nos actions et de nos pensées. L’on se doit d’être courageuse, entière et honnête et d’exprimer nos opinions, au même titre que les hommes.
  5. Penser que l’on est plus faible que les hommes dans tous les sens du terme.
  6. Croire que l’homme n’est pas capable de nous aider aux tâches ménagères.
  7. Penser ne pas pouvoir réclamer plus de droits, liés au travail ou au foyer par exemple.
  8. Accepter de se taire lorsque l’on est agressée sexuellement ou physiquement.
  9. Accepter l’idée que l’homme est plus capable que la femme pour assumer financièrement un foyer.
  10. Croire que l’on naît femme donc obligatoire mère.

 

Par ailleurs, je lisais dernièrement sur Facebook, un titre évocateur :

« En tant que femmes, nous sommes mariées à la moitié du monde. Concernant l’autre partie, nous l’éduquons et l’avons mis au monde. »

 

 

la représentation caricaturale de la femme, en France au xxi e siècle

Quelle image renvoi la société de la femme actuelle? Belle, sexy, jeune et mince. Voilà ce que l’on voit tous les jours dans les pubs, les magazines et autres. Quand on est féministe, on dit simplement non. Nous ne sommes ni des objets sexuels, ni des proies faciles ou faibles.

Actuellement, le statut de la femme n’a pas vraiment évolué depuis 1975. Bien que nous ayons le droit d’avoir un compte bancaire, des droits à la Caf, d’avorter, d’exercer une profession sans l’autorisation de notre mari, de donner les deux noms à notre enfant ainsi qu’éloigner un conjoint violent, des stéréotypes restent et résistent.

En France, comme ailleurs, la femme a le sentiment d’être faible. Tout simplement parce qu’on lui fait croire qu’elle l’est : elle ne peut par exemple pas travailler tout en étant maman, son vote restera toujours plus faible que celui qu’un homme, son salaire (bien qu’ayant le même niveau d’étude ou d’expérience que son rival masculin) restera toujours plus bas, et on donne toujours moins de pouvoir aux femmes! En revanche, pour ce qui est de nous ‘remettre’ gentiment à notre place, nos hommes n’hésitent pas à nous rappeler que nous sommes là pour cuisiner, faire le ménage et éduquer les enfants…

 

Le sexisme finira par nous tuer

Beaucoup d’hommes considèrent encore à tort, que la femme n’a qu’une raison d’être et est forcément plus faible qu’eux. Dans l’émission ‘Chasseurs d’appart’, on a pu entendre une réflexion de ce type :

« Elle est jolie MAIS elle a du caractère. »

Cela résume bien la façon de penser actuelle!

Parallèlement, comme je le disais plus haut, on impose aux femmes, une façon d’être, une image. Si bien que lorsque l’on sort non maquillée, qu’on l’on a quelques kilos en trop, ou que nos rides commencent à apparaître, nous en avons honte. Est-ce le cas des hommes?

 

 

LE FÉMINISME COMMENCE ENTRE FEMMES

Ce paragraphe est très important pour moi, car il résume bien l’affaire actuelle. Déjà, entre femmes, nous nous rabaissons quotidiennement.  J’entendais souvent des mères dirent que les filles seraient moins fortes au foot que les garçons ou même des dames qui injuriaient des femmes voilées.

 

d’ailleurs, le voile, on en parle?

Certaines féministes pensent que le voile est une oppression intolérable. Que ce bout de tissu est un sujet hautement inflammable, une incompatibilité totale envers le féminisme et une preuve de la domination masculine…

Pour moi, ainsi que pour beaucoup de femmes, le voile est une émancipation consciente et naturelle de la femme en Occident. Au Moyen-Orient, c’est autre chose, mais en Occident, toutes les femmes voilées que je connais, ont décidé de porter le voile par elles mêmes. Non pas parce que leurs maris, pères, frères ou autres leur ont imposé. Le voile, c’est un très long cheminement personnel.

Pourquoi pensez-vous donc que le voile est une atteinte à l’émancipation des femmes, dès lors que c’est un choix personnel?

 

Depuis quelques temps, de grandes marques telles que Dolce&Gabbana, H&M, Uniqlo, Marks&Spencer, Nike et bien d’autres se préoccupent du phénomène islamique grandissant, dans une vision toujours plus féministe et bien entendu tout d’abord commerciale. Cependant, comme le souligne si bien H&M :

« Il n’y a pas de règles dans la mode. »

 

Dolce&Gabbana, baptise sa collection ‘Abaya’ et s’exprime clairement sur le sujet : la marque se lance dans la mode islamique. Ce qui n’est apparemment par du goût de tout le monde… Récemment, même la Ministre des Droits des Femmes, Laurence Rossignol pensait que « la mode islamique favorise l’enfermement du corps des femmes » et lançait :

« Il y a des femmes qui choisissent, il y avait aussi des nègres américains qui étaient pour l’esclavage. »

 

La philosophe Élisabeth Badinter, appelle carrément au boycott des marques proposant des vêtements islamiques.

Quelle honte en France de penser comme cela!

Alors Mesdames, les ultra-féministes-laïques, vous qui pensez que le voile est une entrave au féminisme, laissez moi vous dire que vous avez tort. Pour vous, le respect d’une règle religieuse contredit tout simplement les principes mêmes du féminisme. Laissez moi encore vous dire que vous avez tort. Et puis d’ailleurs? Quel est le rapport avec la religion dans ce domaine? Le féminisme serait donc une simple rébellion envers toutes les religions? Si le féminisme va dans ce sens, je ne suis pas féministe.

Le féminisme s’oppose directement à des cultures ainsi qu’à des habitudes patriarcales et machistes. Or, le voile n’est en rien ces deux définitions! Il vient simplement d’un livre sacré. Malheureusement les féministes ont un lexique universel qui les contraint à imposer un seul féminisme. Sauf qu’une seule vision du féminisme n’existe pas Mesdames et qu’au lieu d’utiliser le terme féminisme, vous devriez utiliser le terme raciste voir islamophobe.

En tant que féministe, on demande plus de droits pour la femme et justement l’égalité des genres, alors expliquez-moi? En quoi interdire le voile à l’école, le burkini et autoriser les entreprises à l’interdire le hijab sur le lieu de travail prône le féminisme et le droit des femmes? En quoi l’interdiction faite aux mères portant le hijab d’accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires est féministe?

Et si l’on partait sur le principe que la minijupe ou les talons ne sont peut-être qu’une pseudo-libération des femmes. Eh oui, car en tant que féministes, on défend ce concept. Ce concept qui prône l’anti-pudique, et la soit disant libération des corps…

C’est là ou on se perd totalement. D’un côté, nous avons des femmes qui défendent la soit disant égalité des hommes et des femmes en voulant se dénuder totalement (alors que finalement nous devenons facilement des objets sexuels et désirables) et de l’autre, nous avons des femmes qui se veulent féministes en se couvrant et qui, justement refusent cette idéologie de machisme et de femmes désirables.

Je vais être très claire, je suis féministe et je désire plus qu’ardemment que chaque femme sur cette terre ait de le droit de faire ce qu’elle veut, quand elle le veut et où elle le souhaite. Sur des principes soit disant « laïques », vous oppressez le droit des femmes de s’accoutrer comme elles l’entendent.

 

 

le voile pour émancipation

Les femmes couvertes telles que les musulmanes par exemple, sont des femmes qui ont beaucoup réfléchi sur leurs conditions de femmes et à qui personne n’impose rien. Les musulmanes sont pour moi, des féministes. Malgré ce que beaucoup peuvent penser, grâce à leur voile, elles revendiquent leur féminité et leur indépendance à l’égard des hommes.

Ces femmes revendiquent leurs droits, leur ressentis vis à vis de la société, de la religion, de leur manière de s’habiller en portant le voile. Ce n’est en aucun cas une contrainte mais bien du féminisme.

Parfois, le sujet du voile vient à pointer le bout de son nez lors de conversations. J’entends alors parler d’oppression patriarcale? Mais qui impose le voile à ces femmes? Personne!

Alors, je me pose la question : qui sommes-nous pour juger ces femmes alors que d’autres préfèrent montrer leurs poitrines et s’exposer à la vue de tous, en voulant revendiquer un certain ‘féminisme’? Qui sommes-nous pour leur interdire de s’accoutrer comme elles l’entendent à l’école ou au travail par exemple? N’est-ce pas du contre féminisme?

 

 

Quelles sont les limites du féminisme?

Maintenant attaquons nous à ce sujet de fond. Que revendiquent fondamentalement les féministes? Leurs réclamations évoluent-elles au fil du temps?

Les féministes cherchent profondément à démontrer qu’en tant que femmes, nous sommes l’égal de l’homme. D’accord. Mais pas sur tous les points. Et ça, ça ne résulte pas de l’éducation, ni d’une idéologie, ni d’une mode mais justement des gênes et particulièrement de l’origine de l’être humain et de la nature humaine.

Par exemple, une femme sera toujours plus douce et attentionnée qu’un homme. Un homme aura bien plus de mal à prendre soin de ses enfants et de son foyer qu’une femme (enfin en général). Nous avons été conçus de sorte à ce que chacun ait un destin prédestiné. Pour que chaque genre ait une sorte de rôle à assumer, pour que la vie soit plus facile et simple. Sinon les hommes seraient comme des femmes et des femmes seraient comme des hommes, vous ne pensez pas?

Ce que je combats actuellement c’est le machisme. Le fait qu’un homme se sente plus fort, dans tous les domaines qui existent ou qu’il prône la légitimité sur certaines choses (que la femme n’est pas censé avoir parce que justement elle est une femme), juste parce qu’il a une paire de choses rondes entre les jambes.

 

 

Une femme reste une femme

En effet, je vous propose deux exemples qui vous permettront de comprendre ce titre.

  1. Lorsqu’un femme est violentée (physiquement ou sexuellement par son conjoint), elle sera (toujours) considérée comme la victime (même si elle l’a frappé ensuite) car l’homme reste en général plus fort que la femme. Alors vous me direz, il existe également des hommes battus hein, mais ce n’est pas notre sujet.
  2. Lorsque le couple se sépare ou divorce, le juge accorde généralement la garde des enfants à la mère.

Pourquoi? Comme je le disais plus haut, une femme aimera toujours plus se préoccuper de son foyer qu’un homme. Que serait une maison sans la femme? Que seraient les enfants sans leur mère? Que serait la société sans la femme et la société sans l’homme? C’est la femme et plus précisément les femmes et les mères qui construisent et constituent la société future. C’est sur nous que tout repose. La bonne éducation de nos enfants, et donc des individus futurs, repose sur nos épaules. Évidemment, les femmes ont un rôle plus important que les hommes dans l’éducation des enfants.

Pour vous, ces deux statuts sont donc féministes ou au contraire, anti-féministes? Car si on y réfléchit bien, on reconnaît que la femme est plus faible ou plus apte à s’occuper des ses enfants que l’homme, ce qui est contre les fondements mêmes du féminisme, malgré l’évolution des lois.

Le féminisme sous plusieurs angles

Les fémen

Il y a plusieurs manières d’être et de revendiquer son féminisme, seulement, pour ma part, il y en a certaines qui sont un peu déplacées tout de même. Trouvez-vous logique que des femmes telles que les Fémen revendiquent leur féminisme totalement dénudées? En quoi cela contribue-il positivement au féminisme à proprement parlé? Avoir des discussions de haut niveau, manifester, oui, mais se dévoiler, ça aide réellement à la cause?

Les fémen ne contribueraient-elles pas à faire passer un faux message du féminisme? De la femme faible désirant se montrer forte et égale aux hommes par n’importe quels moyens?

 

La GPA

Commençons d’abord par rappeler ce qu’est la GPA. La gestation pour autrui est une méthode de procréation médicalement assistée. Elle vise à procréer un enfant avec le spermatozoïde et l’ovule d’un couple qui sera introduit dans le corps d’une mère porteuse, qui sera gracieusement rémunérée, pour ce ‘service’.

La GPA est-elle un principe féministe? Beaucoup pensent que oui. Pourtant si on pousse le sujet assez loin dans la réflexion, ma question serait la suivante : la location du corps des femmes est-elle féministe? Car il faut savoir qu’être mère porteuse est devenu un métier à part entière, malgré les futurs problèmes psychologiques (démontrés par plusieurs études) dont l’enfant sera la victime.

 

la femme a la maison

Pour certains, la femme qui désire rester à la maison est le contraire du féminisme. Pourquoi donc? Si une femme désire entretenir sa maison et éduquer ses enfants au lieu d’aller travailler est-il réellement anti-féministe? Évidemment, nous voulons que les femmes aient le même droit que les hommes. Mais je rappelle que certains hommes restent à la maison et se complaisent à laisser leur femmes travailler, tandis qu’eux éduquent les enfants, s’occupent du foyer, font les courses et les factures.

Lorsque la femme reste à la maison, peut-elle être féministe?

Pour finir cet article, j’invite toutes les femmes et tous les hommes à respecter la femme et son statut, quel qu’il en soit. A ne plus dénigrer ses droits ainsi que son entité.

 

 

 

Et vous, qu’en pensez-vous? Que pensez-vous de cet article? Avez-vous d’autres opinions du féminisme?

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Commentaires (8)

    1. Coucou ma Marine 🙂

      Merci beaucoup pour ce commentaire!
      En effet #GIRLPOWER 🙂
      J’espère que l’article t’aura plu et qu’il ne t’aura pas trop cassé la tête lol!!

      Bisous <3

  1. Coucou ma poulette,

    Quel beau sujet, parler du féminisme c’est important pour nous les femmes. J’ai adoré ton article, il est complet pour moi et très bien écrit comme souvent 🙂 ! J’aime beaucoup ta tenue, elle te va super bien et je l’a trouve trop cool à porter. J’aime la touche de féminité que tu apportes avec les mules rouges elles sont trop canon, le pantalon à l’air super confortable et le haut avec le message écrit dessus « Everybody should be feminist » est canon! Très belle tenue et vidéo tu poses bien comme toujours, tu es une vrai PRO mais surtout trop belle dans cette tenue 🙂

    Merci pour ce bel article, plein de bisouuu xoxo
    http://www.makeupandkiss.org

    1. Coucou ma rajae préférée

      Merci pour ton commentaire et merci d’avoir lu l’article en entier.
      J’aime toujours recevoir tes avis car ils sont très constructifs et intéressants

      Merci à toi ma belle
      Bisous d amour

  2. Bonjour bonjour,
    Je viens de découvrir ton blog et premier article sur lequel je tombe : le féminisme ! Youhou ! Ca fait du bien de lire tout ça (d’autant plus quand c’est bien écrit !). Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à trouver la démarche des Femen un peu… bizarre quoi.
    Sinon, j’adore la tenue !

    1. Hello Violette!

      Merci beaucoup pour ton commentaire et surtout d’avoir lu jusqu’à la fin

      Oui la démarche des Femen est vraiment bisarre… on ne comprend pas trop. Sujet à approfondir lol

      Merci encore ❤

    1. Coucou Marie !

      Contente que ça te plaise!
      Merci beaucoup!
      Oui, je pensais que ça serait une bonne idée de démontrer que l’on peut s’habiller d’une manière féministe lol

      Bisous 🙂