inégalités entre homme et femme

Lifestyle Mode

Mes droits en tant que femme

Coucou mes paillettes! Je vous propose aujourd’hui un article concernant nos droits. Oui, nos droits, à nous les femmes. En France, ainsi que dans le monde. Aujourd’hui, c’est notre journée. La journée des droits de la femme!

 

 

La journée de la femme était hier, je suis un peu en retard. Mais si vous me suivez sur Facebook ou sur Snapchat, vous savez que j’ai eu un petit souci… #maladroite, j’ai cassé ma livebox mardi soir, en rangeant la maison… J’ai pu récupérer une livebox de secours cet après-midi, mais ça a tout de même retardé mon travail concernant la publication de cet article…

 

 

 

qu’est-ce que la journée de la femme

Avant toute chose, je précise que, lors de cette journée, nous n’attendons ni fleurs, ni parfum. Nous préférons respect, égalité et non violence. Commençons donc avec un peu d’histoire…

 

 

le statut de la femme avant la première guerre mondiale

En Europe, avant la première guerre mondiale, la femme ne pouvait être qu’une femme au foyer. Elle était considérée faible, n’ayant pas les capacités intellectuelles, ni physiques pour aller travailler. En France, les femmes n’avaient droit à rien. Ou devrais-je dire qu’elles avaient le droit de faire la cuisine, le ménage, et à accueillir leur mari avec un bon repas lorsqu’il rentrait du travail. Et on s’en tenait à ça. C’était tout. Ni plus, ni moins. Pas de vote, pas de décision, pas de compte en banque, pas de travail, pas d’école.

 

 

les débuts du féminisme

Cependant, un peu avant le début du XXè siècle, l’esprit des femmes s’échauffe et plusieurs d’entre elles, commencent à réaliser qu’elles sont exactement l’égal de l’homme. Elles se rebellent. Les femmes de l’époque en veulent plus, veulent faire plus, veulent travailler au même titre que les hommes et avoir des droits. En 1876, c’est une française nommée Hubertine Auclert qui crée la société « Le droit des femmes » soutenant le droit de vote pour ces dernières.

4 ans plus tard, une allemande, Clara Zetkin, devient l’une des premières féministes de l’époque. Elle crée, en 1890, la revue « Die Gleichheit » (l‘Egalité). Presque 20 ans après (1907), toujours dans un esprit révolutionnaire, elle organisera, une première conférence internationale des femmes socialistes à Stuttgart et trois ans plus tard, en 1910, à Copenhague. C’est lors de cette deuxième conférence que Clara Zetkin propose la première « Journée internationale des femmes« . 1910, les femmes (pas toutes, soyons lucides), déclarent la guerre aux hommes. Elles désirent l’égalité, la justice et le respect. Commencent alors de nombreuses manifestations. Dans un but toujours plus féministe, Clara Zetkin veut obtenir le droit de vote pour les femmes allemandes. L’idée plaît tellement, que les femmes de l’époque réclament ce droit en 1914, et l’obtiendront 4 ans plus tard, en 1918.

La guerre 14-18 bat son plein et les femmes se retrouvent seules à la maison. Délaissées par leur mari, partis se battre, elles gèrent désormais toutes les responsabilités liées au foyer. Et plus seulement le ménage et la cuisine. C’est à cette époque que les femmes prennent le pouvoir au sein de la famille et commencent tout doucement à s’émanciper. On considère que c’est à cette époque que le phénomène de subversion débute.

 

 

la concrétisation de la journée de la femme

Cette journée internationale des femmes écœure certains hommes. Beaucoup la rejettent et veulent même l’enterrer. Pourtant, l’idée fait son chemin et persiste. Si bien, qu’en 1917, la date du 8 Mars se hiérarchise et intervient comme un symbole. Quelques hommes bénissent l’idée, comme Lénine qui décrète la journée des femmes, le 8 Mars 1921.

Pendant 60 ans, énormément de pays boycottent cette journée, qualifiée de facultative et de futile. Elle est totalement négligée et mise aux oubliettes. Elle ne sera reconnue en France qu’en 1982!

Cette journée, est très importante pour nous en France. Elle n’est pas reconnue partout, et les droits des femmes dans le monde, sont souvent bafoués. Nous nous devons de la célébrer, tout d’abord pour nous, mais aussi pour toutes celles dans le monde qui n’ont pas accès à nos droits français. Quoi que… quels droits français d’ailleurs? Parlons-en!

 

 

les droits des femmes en France

Parlons maintenant de la réalité, sur le terrain. En France, les femmes, et particulièrement les 15-35 ans se font sifflées, harcelées, menacées quotidiennement dans la rue. J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet, il y a quelques temps, suite à mon agression par un pervers sexuel. Je vous conseille de lire également celui de Lucile du blog Irinatchenkova, qui a mis ses tripes à écrire cette article, ça se voit, ça se sent, et ça fait du bien.

Actuellement, certains hommes pensent encore que le port d’une jupe ferait penser à une « disponibilité sexuelle« … Je précise également que la loi interdisant le pantalon n’a été abrogée que très récemment… Alors que depuis 1800, elle était toujours en vigueur!

« Toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation ».

Bien qu’elle ait été partiellement levée, respectivement en 1892 et en 1909 autorisant le port du pantalon : « Si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval »..

 

 

inégalités entre hommes et femmes en France

 

Le racisme envers les femmes

En France, plus de 50 % des agressions racistes concernent les femmes. Pourquoi? Eh bien, apparemment, nous serions plus faciles à atteindre et à agresser. On sait que la femme ne répondra pas forcément, ou qu’elle aura peur de se faire frapper. Mais, bon sang, dans quel monde vit-on là? On a vécu l’esclavage, il y a des siècles, c’est fini maintenant. On a aussi vécu une grosse période d’immigration et notamment pendant et après la guerre 39-45, et on en est encore au même point…

Je vais vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur, à savoir : l’islamophobie. Cette crainte des musulmans n’est pas si récente, mais s’est accentuée depuis quelques années. Et je trouve, qu’en tant que femme, que nous avons le droit de nous vêtir comme bon nous semble. En France. Ou ailleurs, peut importe. Dans ce beau pays occidental qu’est la France, la devise est « Égalité, liberté, fraternité ». Je suis convaincue que si une femme se sent bien en mini-jupe, une femme a également le droit de se sentir bien couverte. J’ai moi-même eu ce problème avec certaines personnes, et je vous assures que c’est pénible.

Pourquoi ne portes-tu pas de décolletés?

Et pourquoi ne portes-tu pas de mini-jupe?

Montre tes jambes un peu, tu seras moins blanche!

Je t’assure que des vêtements plus moulants te rendraient plus féminine!

Nous sommes en 2017. On se dit émancipées. On fait ce que l’on veut. Rien que l’autre jour, j’étais dans le tram à l’arrêt Égalité (tiens comme par hasard, je viens de calculer) à Nantes, le tram s’arrête. Et là, je vois une dame d’un certain âge (je dirais 50 ans) agresser une femme voilée. En l’insultant et en essayant de lui enlever son voile. Là, c’en est trop, et je décide de sortir du tram et de remettre les points sur les i, et les barres sur les t, avec cette dame. Il y avait foule à l’arrêt de tram, mais personne n’a rien fait. Au contraire, tout le monde m’a regardé étrangement. Comme si, j’avais fais quelque chose d’immoral ou d’étrange. Maintenant, comme il y a 60 ans, les gens ne réagissent pas. Ils te laissent te faire harceler, frapper, toucher, sans bouger le petit doigt.

J’étais vraiment choquée et j’ai été invitée par la pauvre dame voilée en pleure, à prendre le thé chez elle. C’est ce jour là que j’ai vraiment compris la condition des femmes voilées en France. La pauvre dame ou jeune femme devrais-je dire car elle avait 29 ans. Elle s’appelle Myriam et est née en France, donc française, d’origine marocaine et palestinienne. Cette jeune-femme est mariée depuis deux ans. Mais porte le voile depuis 5 ans, suite à un long cheminement personnel et spirituel. Depuis qu’elle porte ce voile, une multitudes d’emplois lui ont été refusés (alors qu’elle a BAC +5 – quand même!). Dans le tram, on lui a craché dessus à plusieurs reprises, on lui a même demandé de rentrer dans son pays… Alors que je le répète, elle est née en France. C’est aberrant… Et le pire dans tout ça, c’est que même les femmes sont parfois contre ce port du voile! Qu’y a-t-il de choquant dans le port du voile? Je ne sais pas, j’avoue ne pas comprendre. On a désiré l’avortement, on l’a eu. On a désiré le droit de vote, on l’a eu. On a désiré le droit de travailler sans l’autorisation de son mari, on l’a eu. On a désiré porter des pantalons, on a pu! Ma grand-mère ne pouvait pas porter de mini-jupe, mais ma mère si! Et maintenant, lorsque l’on veut sortir couverte, par pudeur, par conviction religieuse, ou même par respect de soi-même ou des son mari, on nous en empêche… C’est à devenir complétement fou!

 

Anecdote n°2 : Une de mes amies proches, est tunisienne et porte le voile. Depuis qu’elle est majeure, elle l’a décidé de son plein gré et au vu de son caractère, je suis certaine qu’elle n’y a pas été forcée! Donc, mon amie passe son permis de conduire bientôt. Et son moniteur d’auto-école lui a dit qu’il fallait qu’elle enlève son voile pour passer le permis… Alors je sais, que dans les « écoles de la République », le port du voile est interdit. Cependant, personne n’a mentionné le fait de l’interdire lors d’autres examens, tels que le permis de conduire…

 

Je vous parlerai très prochainement d’un autre sujet concernant les femmes. Un sujet qui me tient vraiment réellement à cœur… Aujourd’hui, je n’ai pas vraiment eu le temps de citer toutes les inégalités entre hommes et femmes, et surtout ce que nous devons subir au quotidien. Je vous réserve une bombe assez prochainement, ne vous en faites pas!

 

 

quelques préjugés sur les femmes en France

 

 

Le sexisme dans le monde

Après vous avoir parlé des conditions des femmes en France, il est temps de vous parler de celles des femmes du monde. Vous allez le découvrir, le sexisme commence avant même la naissance!

D’après l’O.N.U, il manquerait environ 100 millions de femmes dans le monde. Cela est dû à beaucoup d’infanticides, d’avortements après détermination du sexe, de sélection de spermatozoïdes masculins grâce aux programmations médicalement assistées. Les filles sont déjà, dans le ventre de leur mère, considérées comme un fardeau financier. En Asie, et notamment en Chine et en Inde, la politique fait rage.

Au pays du soleil levant, le droit des femmes évolue peu. On connait tous la politique cruelle de l’enfant unique. Si bien, qu’avant 2016, les femmes n’avaient le droit de donner naissance qu’à un enfant, à moins de payer 5 000 yuans (510 euros) pour l’enfant. Il était donc généralement choisi en fonction de son sexe masculin. Depuis, les chinois peuvent avoir deux enfants au maximum, s’ils en demandent l’autorisation. De plus, dans un but de ralentir l’accroissement naturel et la fécondité, le mariage n’est autorisé pour les femmes qu’à partir de 20 ans.

 

c’est mon corps!

De nombreuses femmes à travers le monde, ne sont pas en mesure de décider de leur corps. En effet, 700 millions de filles sont mariées de force, généralement à des hommes beaucoup plus âgés. On leur interdit également le choix de décider si elles veulent avoir des rapports sexuels ainsi que des enfants. De sorte que 22 millions de femmes dans le monde recourent à un avortement clandestin. Dans certains pays, même lorsqu’une femme se fait violer, l’avortement reste interdit!

Énormément de pays pratiquent les mutilations sexuelles. On en compte à peu près 200 millions dans 30 pays… On pourrait croire que ces mutilations sont similaires à la circoncision chez un homme, qui à la base, était réalisée dans une intention religieuse mais également médicale. Ceux qui pratiquent ces ablations ou excisions sur les femmes, le font dans un but tout à fait malsain.

l’éducation?

Dans le monde, 63 millions de filles ne reçoivent pas d’éducation scolaire. Par exemple, en Afghanistan, 90 % des femmes ne savent ni lire, ni écrire.

 

 

la violence conjugale, on en parle!

Comme en France, d’innombrables femmes se font violenter et maltraiter par leur mari, ou leur conjoint. A la différence que dans leur pays, cela paraît normal, et qu’elles n’aient pas le droit de se plaindre aux autorités, ou même d’en parler… Je rappelle qu’en France, une femme meurt tous les 2.5 jours sous les coups de son mari (ça sent le prochain article ça!).

 

 

 

Pour conclure, ce très, très long article, pour cette journée de la femme :

Quand allons-nous arrêter de nous battre pour être reconnues en tant que l’égal de l’homme?

Quand pourrons-nous vivre en paix?

Quand obtiendrons-nous l’égalité salariale?

Quand obtiendrons-nous l’égalité des chances?

Quand arrêterons-nous de nous faire agresser dans la rue, pour tel ou tel motif?

 

 

Photographies : Sophie Nilles

Contact par mail : sophie.nilles@gmail.com

Site web : Sostudio

 

 

Robe à carreaux – ZAFUL

Sweat en velours – TOPSHOP

Bottines en velours – ASOS

Laisser un commentaire

Commentaires (28)

  1. Salut !! J’aime beaucoup ta tenue pourtant je suis pas rouge mais elle te vas super bien !!
    Et j’aime encore plus ton article, tres intéressant .bravo

  2. Très bel article, plein de vérités et de bon sens, et je suis tout a fait d’accord avec toi sur le port du voile, chacun est libre de porter ce dont il a envie. Merci pour ces mots ! Et merci de m’avoir citée ! Bisous ma belle, continue !!

    1. Coucou ma Lucile!

      Je suis désolée de ne pas encore avoir été sur ton autre article lol ^^
      Pas de temps en ce moment 🙁
      Avec ma livebox qui s’est cassée, j’ai beaucoup de retard…

      Je suis contente que mes idées t’aient plu!
      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

      xx

  3. Hello, le sujet est vaste concernant nos droits et les inégalités qu’on affronte au quotidien. Que dire du plafond de verre ou même du sexisme inversé (où nous les femmes avons tellement de droit que nous oppressons les hommes) ?
    Consternant.
    Le sexisme fait du tort à tout le monde, mais nous les femmes en seront toujours les premières victimes et vu l’évolution actuelle des choses, c’est pas près de changer… Chouette article en tous cas !

    1. Hello hello!

      Merci pour ton commentaire!

      Effectivement il y avait beaucoup de choses à dire et je n’ai malheureusement (à cause de cette foutue livebox) pas eu le temps de tout énumérer…

      Mais le feminisme reste un sujet qui me tient particulièrement à coeur et je pense que des prochains articles sont à venir sur certains sujets!

      Xx et encore merci!

    1. Coucou Leslie!

      Merci beaucoup pour ton commentaire!

      Et il y a encore pleins de choses à dire, mais dans les articles, je détaillerai mieux je pense!
      Sujet par sujet 🙂

      Merci 🙂

      xx la belle

  4. Merci ma belle pour ton article, j’ai eu la larme à l’œil en lisant certains passages, notamment sur le harcèlement, le sexisme , la discrimination et les mutilation faites sur les femmes, ça me révolte au plus haut point, moi qui vient d’un pays où les femmes font partie des meubles (j’exagère un peu j’avoue), même si beaucoup se sont émancipée ces dernières années, mais ça reste encore très mal vu dans une société patriarcale par excellence et une société hypocrite aussi qui ne cesse de nous rabâcher que les femmes ont les mêmes droits que les hommes mais la réalité est autre, bref j’ai beaucoup de choses à dire sur ce sujet si tu veux on en reparlera en privé.
    Kiss

    1. Coucou ma Rym!

      Merci à toi pour ton commentaire!

      Oui mais je pense qu’il faudrait vraiment que j approfondisse les sujets et que je les traite un par un… car ce n’est pas normal que l’on puisse faire subir aux femmes des atrocités pareilles dans un siecle comme le notre…

      Je comprends tout à fait ton point de vue. Et j’aimerais vraiment bien en reparler avec toi en privé.
      Ah bah enfait ça y est on en parle par fb la mdrrr! T’as vu comme quoi!

      Hhhhhhh mais ça serait pas mal que tu me donnes des Infos sur ce qu’il se passe notamment à l’étranger et dans ton pays natal par exemple.

      Xx ma belle

      1. Coucou ma belle
        Oui y a vraiment plein de choses à dire, et même en 2017 il y a encore beaucoup d’injustices envers les femmes partout dans le monde

  5. J’ADORE !!!

    Comme mon titre l’indique j’ai adoré ta tenue, le bordeaux te va à merveille. J’aime beaucoup ce style vestimentaire, et je suis juste dingue de tes bottines elles sont magnifiques (je les veux aussi :)!!!! La robe est trop belle, la couleur du sous pull s’accorde bien avec la tenue , j’adore ton sac ! Je te trouve superbe dans cette tenue vraiment, tu déchires encore une fois ma belle LADY. Je suis totalement fan , tu es une beauté.

    des bisous sucrés
    http://www.makeupandkiss.org

    1. Coucou ma Rajae!

      Ca fait plaisir de te revoir parmi nous 🙂
      Merci beaucoup pour ton commentaire!
      Malheureusement les bottes sont sold out 🙁 mais si tu fais du 38-39, je te les envoie par la poste lol

      Merci beaucoup encore ma beauté 🙂 Contente que cela te plaise et t’inspire 🙂

      xx

  6. waou! quel article choc! Il est super bien documenté en plus, bravo et merci! Je suis un peu féministe sur les bords (voire beaucoup…OK) et cela me parle à 200%. Je ne suis pas pour la parité a tout prix car si c’est pour mettre une nana a un poste ou elle ne sera pas compétente ce n’est pas la peine (tout comme y mettre un gars tout aussi incompétent, bien sur), mais j’aimerais que femmes et hommes soient jugés sur un meme pied d’égalité. idem pour le boulot, qu’on arrete d’etre catalogué comme pestiférée quand on postule à un boulot entre 30ans et 40ans parce qu’on risque de tomber enceinte …
    J’avoue que je m’habille comme j’ai envie et si je me fais siffler ou si je me prend des remarques parce que je suis en jupe ou en short (sachant qu’en général je ne suis pas du genre aguicheuse), tant pis, ça ne m’atteint pas. Par contre, si je n’ai rien contre le voile (c’est un signe religieux comme la kippa chez les juifs ou le turban chez les Sikhs), j’avoue avoir un peu plus de mal avec le voile intégral. Pour moi c’est un recul de la condition de la femme et en plus ce n’est pas réellement une obligation du Coran! Il y a des milliers de femmes dans des pays musulmans qui ne revent que d’une chose c’est de pouvoir enlever ce voile intégral qui les isole et en europe ou la liberté est grande certaines font le choix de « s’enfermer  » dedans…Je ne comprends pas ce choix et pour moi c’est un recul de la condition de la femme. Mais ce n’est que mon opinion et je n’irais pas agresser ni insulter une femme qui a fait ce choix. A chacun sa liberté de s’habiller tel qu’on l’entends.
    remarque: Je trouve que pour ça les anglais sont plus intelligents que nous:il n’est pas rare quand tu rentres dans un boutique à Londres de voir la vendeuse avec un voile sur les cheveux. Ca ne choque personne et c’est tant mieux! Ici en France on en fait tout un foin, pour rien.

    1. Hello Sabrina!

      Merci pour ton commentaire!
      Ça fait plaisir de recevoir un aussi long et réfléchit commentaire!

      Tiens merci de parler de ça car comme je l’ai dit dans l’article, je n’ai pas eu le temps de mettre tous les sujets… Refuser un poste à une femme entre 30 et 40 ans de peur qu’elle tombe enceinte, il faudrait que j’en fasse un article lol!

      Tu as bien raison de ne pas faire attention aux hommes qui te sifflent ou qui t’aguichet! Ce sont vraiment des pervers qui sont renfermes dans leurs vies!

      En ce qui concerne le port du voile intégral, tu as tout à fait raison ce n’est pas cité dans le Coran (je me permets de le dire après l’avoir lu). Seul le voile consistant à cacher les poitrines et les cheveux est prescrit.
      Il est vrai également que beaucoup de femmes dans des pays du Moyen Orient, ne cherchent qu une chose : à enlever le voile. Tout simplement parce qu’on les y oblige dès leur plus jeune âge! Et c’est bien dommage car cela devrait être un choix!
      Et c’est le cas en France! C est bien pour cela d’ailleurs que je trouve que le fait de se voiler (les cheveux) est un long cheminement spirituel et que (des personnes que j’ai rencontré du moins) personne n y a été obligé!
      J ai même des amies qui sont mariées à des hommes qui souhaiteraient qu elles enlèvent leurs voiles car en France, je cite : »ça fait trop »!
      Sache également que
      les femmes qui portent le voile intégral
      font généralement (j’ai bien dis generalement) partie de sectes.

      En revanche je pense que le fait de porter le voile islamique (hijab) est vraiment quelque chose de réfléchit et de très spirituel car il faut assumer. C’est finalement dur de ne montrer ses cheveux à personnes alors que tu en vois pleins dehors, de te recevoir des regards insistants voir méchants toute la journée, de ne pas pouvoir travailler… Je pense donc que porter ce voile est un signe de liberté, limite révolutionnaire qui dit que chaque femme peut s’habiller comme elle l’entend.par son propre choix.

      Merci encore pour ton commentaire ma belle ❤

    1. Hello Camille!

      Merci pour ton commentaire!

      En effet, excuses moi, je n’ai pas mis le lien du sac dans l’article… enfait il est sold out… mais il venait de chez Zara.
      Il y en a quelques uns ressemblant chez SHEIN et chez Zara. Je ferais bientôt une wish list si ça t’intéresse

      Bisous ma belle! ❤

  7. Écoute je ne sais pas si j’aurais assez de place et si la longueur suffirait pour énoncer d’autres questions liées aux femmes,mais comment commencer,comment dire ce qui doit être crié et en tant que femme mis en avant,tu sais à quelle point je suis aussi une lionne,j’ai ma fille qui fière de ce qu’elle représente,dans la l’innocence de l’âge,met en avant son côté garçon manqué depuis quelques temps,coupe courte,habillée en pantalon,j’étais comme elle au même âge puis j’ai évolué vers un style plus « féminin » mais je dirais en fait « approprié » car que veut dire féminin,et bien ce sont les caractéristiques qu’on nous donne,à nous les femmes depuis le berceau, mais en fait garçon et fille on se ressemble au fond quelque part,je ne sais pas comme mieux expliquer cela que en expliquant le cas de ma fille,qui se sent « fille » tout en étant habillée comme un garçon,et pour dire parfois on lui dis bonjour jeune homme,et ma fille est fière qu’on dise d’elle que c’est un garçon,et jour on discutait et son père et moi lui avons demandé ce qu’elle n’aimait pas chez les filles,et j’ai toute suite compris que c’était l’image que la société renvoyait de nous les femmes qu’elle rejetait. Pour te dire ma Sarah je me déguisais en Zoroh et me prenais pour lui à l’époque,j’étais une vrai justicière,et j’ai toujours été un peu comme Robin des bois aussi,mais bon bref petite je m’identifias à ces personnages.Je me dis ainsi pourquoi ne pas nous laisser aller vers nos vrais penchants au lieu de les repousser constamment à cause des racontars,standards et de cette société culpabilisante. Ma fille a dû rencontrer un psychologue et on a compris qu’elle était victime des petits qui se moquaient,et non pas de ce penchant à ressembler aux garçons! Tout cela pour dire qu’il vaut mieux parfois suivre son instinct pour être heureux mais bon la société nous à formaté à réfléchir de cette façon,ce qui ne fait pas progresser les mentalités mais plutôt ralentir,la société est culpabilisante et les différences sont vues par le plus grand nombre du mauvais œil, ce qui revient à dire qu’une femme voulant s’affirmer à sa façon et se vêtir comme elle veut doit combattre des préjugés,triste réalité sans compter sur le plan international ou alors ça bat tous les records côté injustice faites aux femmes,et dans certain cas c’est une négation de leur existence quand on voit les excisions et c’est révoltant à tout niveau,ah je livrerais bien bataille contre tout ça, les armes au poing ma Sarah,je hais tant l’injustice depuis toute petite et tu n’as pas finis de me connaître sur ça….,BISOUS <3

    1. Hello ma Marie-Caroline!

      Merci beaucoup pour ton commentaire!
      Tu ne peux pas savoir à quel point il m’a fait plaisir!

      En effet, la société (toutes les classes, tous les genres : féminins ou masculins) a tendance à nous enfermer dans des cases et à nous mettre des étiquettes, en fonction de qui l’on est ou de qui l’on a envie de ressembler… C’est vraiment dur d’ailleurs, car c’est cela qui pousse à la stigmatisation et aux moqueries par exemple, pour en revenir à ta fille. Chacun doit être comme il l’entend, je ne vois pas en quoi cela gène les autres. Mais tout vient de l’éducation finalement…

      Le problème dans cette société, est que parfois, plus on s’éloigne du ‘moule’, des ‘gens normaux’, plus on est rejeté, ou étrange…

      En France, comme dans le monde, la femme reste une ‘sous race’ malheureusement. On a beau prétendre le contraire avec de beaux discours d’égalité, la réalité se trouve sur le terrain.

      La question est : comment va t on faire? Que va t on apprendre à nos filles? Celles ci vont elles être stigmatisées elles aussi?

      En tous cas, un nouvel article est à refaire, je pense! J’aurai peut être besoin de ton aide, car je vois que ça t’inspire énormément!

      Merci ma Marie-Caroline <3